Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Richemont n'entend pas modifier ses prix pour l'instant

Marché : Richemont n'entend pas modifier ses prix pour l'instant

Baisse de 8% des ventes de Richemont en avrilBaisse de 8% des ventes de Richemont en avril

par Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Richemont a déclaré vendredi ne pas prévoir de nouveaux ajustements de ses prix de vente dans un avenir proche, en dépit d'une baisse de 8% de ses ventes en avril à taux de change constants et de leur stagnation sur les deux premières semaines de mai.

Le groupe suisse, numéro deux mondial du luxe et propriétaire entre autres de Cartier, Van Cleef & Arpels et Piaget, a précisé que les conditions d'activité restaient difficiles à Hong Kong et Macao, deux marchés importants pour lui.

Confronté comme tous les acteurs du secteur à la faiblesse de l'euro et à la vigueur du dollar, Richement a relevé ses prix dans la zone euro et les a baissé en Asie, mais aucun ajustement supplémentaire n'est à l'ordre du jour.

"Nous en sommes aujourd'hui là où nous voulions être", a déclaré le président du groupe, Johann Rupert, lors d'une téléconférence avec des journalistes.

En avril, les ventes ont été affectées par une baisse des commandes en gros en Asie, les clients attendant la baisse de prix prévue pour mai, mais la situation a depuis été "normalisée", explique Richemont, et "sur les deux premières semaines de mai, les ventes ont été stables à taux de change constants".

"Le moins huit (pourcent) d'avril chez Richemont n'aide pas mais il n'est pas aussi désastreux qu'il ne le suggère", estime JPMorgan dans une note, ajoutant que les ajustements de prix constituent la principale explication de la baisse des ventes.

Richemont met en avant la forte hausse du franc suisse depuis janvier, qui s'est traduite par une augmentation de sa base de coûts. Mais le groupe, qui emploie 8.700 personnes, estime que délocaliser une partie de son personnel hors de Suisse ne serait pas une solution.

Les dirigeants ont décidé de réduire leur rémunération dans l'espoir de faciliter les négociations avec les représentants du personnel sur un ajustement des salaires.

Le groupe ne donne pas de prévisions chiffrées pour cette année mais table sur une marge brute d'environ 65%.

Le résultat net de l'exercice 2014-2015, clos le 31 mars, a chuté de 35% à 1,334 milliard d'euros. Cette baisse s'explique principalement par des pertes financières liées à la gestion de ses 5,4 milliards d'euros de trésorerie.

En Bourse, le titre Richemont cédait 1,5% à la mi-journée. Depuis le début de l'année, il est en recul de plus de 2% contre un gain de près de 22% de l'indice regroupant les valeurs européennes liées au luxe et aux biens de consommation courante.

(Astrid Wendlandt, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...