Bourse > Actualités > Informations sociétés > LVMH - Kering : Un match de début 2015 plus serré qu'il n'en a l'air

LVMH - Kering : Un match de début 2015 plus serré qu'il n'en a l'air

Gucci a positivement surpris les investisseurs au premier semestre 2015Gucci a positivement surpris les investisseurs au premier semestre 2015

(Tradingsat.com) - Les deux géants français du luxe ont publié leurs résultats des six premiers de 2015 lundi et mardi. Lequel s'est le mieux sorti de cette période délicate ? Le score est plus serré qu'il n'en a l'air.

Kering lundi, LVMH mardi. Les deux fleurons français du luxe, qui détiennent à eux-seuls les plus grandes griffes de mode du monde, de Louis Vuitton à Saint Laurent en passant par Fendi et Gucci, ont tous deux publié des ventes en hausse sur les six premiers mois de 2015. A première vue, le groupe de François-Henri Pinault a été moins performant que celui de Bernard Arnault, avec une croissance des ventes de 8% (5,51 milliards d'euros) contre 9% (16,7 milliards d'euros). Mais tout dépend des lignes de front qu'on observe. Passage en revue.

Vuitton contre Gucci

Comme la marque florentine pour Kering, Louis Vuitton est considéré comme la vache à lait de LVMH, la marque qui génère l'essentiel des revenus de la division mode et maroquinerie. Et comme sa consoeur aux G entrecroisés, la marque a pâtit ces derniers temps de son côté "bling-bling", de sa boulimie de logos. Dans les deux groupes, les griffes phares ont été réinventées par de nouveaux designers, pointus et minimalistes: Nicolas Ghesquières chez LV, Alessandro Michele chez Gucci. Mais ce dernier n'est arrivé qu'en janvier, et sa première collection n'arrivera en magasin qu'à la fin septembre.

Les ventes s'en ressentent néanmoins positivement. Impossible de mesurer leur niveau chez Vuitton, puisque LVMH ne détaille pas ses résultats marque par marque. On sait seulement que le chiffre d'affaires de l'activité mode et maroquinerie a crû de 18% au premier semestre. Le groupe assure en outre que la rentabilité de sa griffe phare "se maintient à un niveau exceptionnel", grâce à un "excellent début d'année".

Chez Gucci, la remontée est spectaculaire et a très agréablement surpris les investisseurs : la marque italienne qui chutait de près de 8% au premier trimestre s'est largement rattrapé au second avec... Pour lire la suite, cliquez ici.

Par Nina Godart avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...