Bourse > Actualités > Informations sociétés > Lufthansa : Dérape de plus de 8% après un profit warning

Lufthansa : Dérape de plus de 8% après un profit warning

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Lufthansa dérapait de plus de 8% à 10,2 euros à la Bourse de Francfort, se classant ainsi lanterne rouge du DAX 30 allemand et du Stoxx 600 paneuropéen. La compagnie aérienne allemande a lancé un avertissement sur ses résultats pour l'ensemble de 2016. La direction met en cause la conjonction d'un contexte politique plus incertain - ce qui comprend le Brexit - et les conséquences des attentats, qui devraient peser sur le trafic au second semestre.

En prévision de comptes semestriels qui seront détaillés le 2 août, Lufthansa a fait état hier soir, à titre préliminaire, d'un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros, en baisse de 2,5%. Parallèlement, le résultat d'exploitation ajusté a augmenté de 13% à 529 millions d'euros. Depuis fin 2015, la dette nette a été ramenée de 3,3 à 2,5 milliards d'euros.

Mais le pire est avenir : alors que précédemment, la direction tablait, pour l'ensemble de l'année 2016, sur une “légère amélioration” du résultat d'exploitation ajusté, ce dernier est désormais attendu en baisse (sans précision de proportion) par rapport à celui de 2015.

'Les réservations portant notamment sur les destinations long-courriers vers l'Europe ont diminué de façon significative', écrit Lufthansa, qui met en cause 'les attentats terroristes qui ont plusieurs fois frappé l'Europe et (...) une plus grande incertitude politique et économique' depuis les précédentes prévisions, formulées fin mars. Ce qui comprend notamment le vote du 'Brexit' par les Britanniques, fin juin.

De ce fait, le comité de direction estime qu'un “redressement complet” ('a complete recovery') du groupe n'est plus à l'ordre du jour.

En effet, au second semestre, le revenu unitaire par siège à changes constants est attendu en baisse de 8 à 9%. En outre, bien qu'elle ait été révisée en baisse sur l'année de + 6 à + 5,4%, la croissance des capacités sera toujours de mise. D'où un effet levier négatif sur les marges.

Chez Credit Suisse ce matin, les analystes estiment que la réaction du marché est probablement d'autant plus violente que le 4 juillet dernier, le directeur général de Lufthansa avait confirmé les prévisions aujourd'hui remises en cause.

Et ce alors que la directrice financière Simone Menne quittera le groupe en août et ne sera remplacée (de plein exercice, l'intérim étant assuré entre temps par... le directeur général, Carsten Spohr) qu'en janvier 2017 par Ulrik Svensson. Une conjonction qui n'a rien de rassurant pour la communauté financière.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...