Bourse > Actualités > Informations sociétés > La filiale bolivienne tde nationalisée

La filiale bolivienne tde nationalisée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le gouvernement espagnol a confirmé, dans un point presse diffusé ce matin, que le gouvernement de Bolivie dirigé par Evo Morales avait annoncé la nationalisation totale de Transportadora de Electricidad (TDE), filiale à 99,94% du groupe espagnol Red Electrica de Espana (REE). Les forces armées boliviennes ont pris le contrôle des installations de TDE, ajoute le Wall Street Journal (WSJ).

Red Electrica, groupe espagnol spécialisé dans les réseaux de transmission électrique, n'a pas réagi par un communiqué à cette heure. En Bourse de Madrid ce matin, son action recule de 1,5% ce matin à 32,4 euros.

M. Morales a annoncé cette décision lors d'une cérémonie du 1er Mai retransmise à la télévision organisée depuis la 3ème ville du pays, Cochabamba.

Selon le gouvernement madrilène, “Evo Morales a justifié sa décision en expliquant que le groupe espagnol n'avait investi que 'cinq millions de dollars par an' dans le réseau électrique bolivien. Le responsable bolivien a assuré que son gouvernement dédommagerait les investissements consentis par REE dans le pays”, indique le point presse officiel du matin. Notons que le gouvernement espagnol détient 20% environ de Red Electrica via le holding public SEPI.

Selon le WSJ, REE détient et gère 'près de 85% des lignes électriques de Bolivie'. Une indemnisation sera accordée au groupe, a indiqué le dirigeant bolivien. Toujours selon le WSJ, TDE représentait 1,5% de l'activité de Red Electrica en 2011.

Dans son rapport annuel 2011, Red Electrica indique avoir réalisé 9,6 millions de dollars d'investissement en 2011. Selon le journal financier américain, TDE avait été rachetée à l'Etat en 2002 pour 92 millions d'euros environ, et depuis lors TDE/Red Electrica a investi 60 millions de dollars, soit environ six millions de dollars par an.

Cette décision d'un gouvernement sud-américain intervient après que le mois dernier, l'Argentine ait annoncé la renationalisation d'YPF, groupe pétrolier dont l'espagnol Repsol contrôlait le capital.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...