Bourse > Actualités > Informations sociétés > K+S : Sans réaction après l'arrestation du patron d'Uralkali

K+S : Sans réaction après l'arrestation du patron d'Uralkali

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action K+S ne réagissait pas (- 1,2% à 19,2 euros) à l'arrestation pour deux mois par le procureur général de Biélorussie du patron du géant russe de la potasse Uralkali : Vladislav Baumgertner, l'homme qui avait fait part fin juillet dernier de la fin du “cartel de la potasse”. Après cette annonce, les titres des grands noms de cette matière première dont le russe Uralkali, l'allemand K+S et le canadien Potash Corp. avaient perdu entre le tiers et le cinquième de leur valeur. Ils peinent pour l'heure à regagner le terrain perdu.

L'action K+S perd toujours près de 45% de sa valeur depuis le début de l'année, même si elle est un peu reprise par rapport à son plus bas annuel de 15 euros.

L'agence de presse russe Interfax indique ce matin que Moscou a réagi à la décision de la justice biélorusse : l'ambassadeur russe en Biélorussie, Alexander Surikov, va selon l'agence discuter de cette arrestation avec le procureur général biélorusse cet après-midi.

Rappelons que fin juillet dernier, des propos Vladislav Baumgertner avaient provoqué l'effondrement des grands noms cotés de la potasse, cette matière première qui entre dans la fabrication de nombre d'engrais. Uralkali, qui revendique une part de marché de la potasse de 20%, avait alors annoncé la fin de sa coopération son partenaire biélorusse Belarusian Potash Co. (BPC) après que le président de ce pays, le très controversé Alexandre Loukachenko, ait révoqué le monopole d'exportation de la potasse biélorusse dont BPC jouissait jusqu'alors, affirmait Uralkali.

Certains producteurs biélorusses, comme Belaruskali qui est détenu par l'Etat biélorusse, ont d'ailleurs commencé à commercialiser leur production sans passer par BPC, ajoutait Uralkali.

Nombre d'analystes avaient jugé que cet acte mettait fin au 'cartel de la potasse' qui, en tant qu'oligopole, permettait de maintenir des prix élevés de la matière première. L'introduction de davantage de concurrence aurait donc pour effet d'en faire baisser les cours.

On peut penser que l'arrestation de Vladislav Baumgertner est une mesure de rétorsion de Minsk contre la décision d'Uralkali.

Vladislav Baumgertner avait d'ailleurs déclaré : 'nous pensons que le prix de la potasse pourrait tomber sous la barre des 300 dollars la tonne après le changement de notre politique commerciale', alors qu'elle en vaut près de 400 dollars à ce jour.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...