Bourse > Actualités > Informations sociétés > Kazakhmys : Dérape à Londres après ses comptes 2012

Kazakhmys : Dérape à Londres après ses comptes 2012

tradingsat

(CercleFinance.com) - Important producteur de cuivre et de coproduits comme le zinc, l'argent et l(or, Kazakhmys a publié ce matin des résultats préliminaires pour l'année 2012 qui dénotent d'une perte nette part du groupe de 2,3 milliards de dollars (- 4,3 dollars par action), après un bénéfice de 930 millions (2,63 dollars par action) en 2011. Une charge pour dépréciation de deux milliards a plombé les comptes. Lle groupe prévient aussi que sa dette nette augmentera ces deux prochaines années en raison des investissements nécessaires au développement de nouveaux gisements.

En Bourse de Londres, l'action Kazakhmys s'effondre de 9,8% ce matin à 400,5 pence, après un point bas de séance à 382 pence. Elle a maintenant perdu près de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année.

Le dividende global au titre de 2012 sera fortement réduit à 0,11 dollar par action, un solde de 0,08 dollar devant être payé en mai. Au titre de 2011, le dividende global était de 0,28 dollar.

L'an dernier, le chiffre d'affaires de Kazakhmys est resté pratiquement stable à 3,35 milliards de dollars.

En excluant les éléments exceptionnels, l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais) a reculé de 31,7% à 1,3 milliard de dollars. Le résultat d'exploitation a été divisé par 3,3, à 368 millions de dollars.

Accru, le coût de production net de 2012 ressort à 1,74 dollar par livre de cuivre.

Le groupe minier implanté notamment au Kazakhstan invoque notamment 'la baisse des prix des matières premières, la hausse des coûts de production et des ventes en baisse en volume'.

Rappelons que le groupe consolide par mise en équivalence une participation de 26% au capital d'un autre mineur, ENRC (minerai de fer et ferrochrome), qui a contribué à l'EBITDA à hauteur de 548 millions de dollars.

Le résultat net bascule dans le rouge en raison d'une charge pour dépréciation d'un montant de 2,2 milliards de dollars liée à la baisse de valeur de la participation détenue dans ENRC, également cotée en Bourse. La valeur à laquelle la participation dans ENRC est comptabilisée a ainsi été ramenée à deux milliards de dollars, soit 375 pence par action. Rappelons qu'à Londres, l'action ENRC avait terminé 2012 à 284 pence avant de grimper, début 2013, aux environs de 400 pence mi-février pour retomber actuellement à 256 pence.

Du côté du bilan, la dette nette se situait à 707 millions de dollars en fin d'année, contre une situation de trésorerie nette légèrement positive un an plus tôt, en raison des développements de gisements miniers en cours.

Le directeur financier Matthew Hird a déclaré que 'la dette augmentera ces deux prochaines années en raison des investissements nécessaires à nos nouveaux projets' miniers. Il a ajouté que l'accent sera mis sur le contrôle des coûts.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...