Bourse > Actualités > Informations sociétés > Facebook : Vers un nouveau record à l'ouverture à Wall Street

Facebook : Vers un nouveau record à l'ouverture à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Encore mieux que prévu ! A la différence d'Alphabet et d'Apple, la publication des comptes trimestriels de Facebook, autre géant technologique américain, n'a pas déçu les investisseurs. Dans les négociations électroniques après Bourse aux Etats-Unis, l'action Facebook de classe A prend plus de 8% à près de 118 dollars. Pour l'heure, le record en séance de l'action 'A' remonte au 2 février dernier, à 117,59 dollars. Le titre pourrait donc faire mieux cet après-midi à Wall Street.

Patron et fondateur du groupe, Mark Zuckerberg évoque 'un très bon début d'année'. En effet, durant le premier quart de l'année 2016, le réseau social a enregistré un chiffre d'affaires de 5,4 milliards de dollars, soit une forte hausse de 51,9% sur un an.

Coeur de métier de Facebook, les recettes publicitaires ont décollé de 57% à 5,2 milliards de dollars. Le groupe sait de plus tirer parti de la transition, dans l'usage d'Internet, des ordinateurs fixes vers les tablettes et autres smartphones mobiles, qui génèrent désormais l'essentiel de la croissance du trafic : la publicité sur mobile représente maintenant 82% de ces recettes, contre 73% voilà un an. En effet, le nombre moyen d'utilisateurs quotidiens actifs de Facebook a atteint 1,09 milliard en mars, chiffre en hausse de 16% sur un an. Et 989 millions sur le segment mobile (+ 24%).

Le solde du CA, soit 181 millions, recule de 20%. De quoi s'agit-il ? Aurel BGC explique que ce chiffre résiduel comprend les pré-commandes d'Oculus, le casque de réalité virtuelle du groupe. Mais on n'en sait guère plus : 'le groupe fournit peu d'éléments sur ces ventes et la 'réalité virtuelle' est un investissement de long terme qui ne dégagera pas forcément une forte rentabilité à court terme selon Mark Zuckerberg. La réalité virtuelle et l'intelligence artificielle restent les deux principales innovations que souhaite développer Facebook ces prochaines années', commente Aurel BGC.

A presque trois milliards de dollars, le résultat opérationnel (non GAAP) trimestriel de Facebook, en amélioration de près de 62%, porte la marge correspondante de 52 à 55%.

Et enfin le bénéfice net (toujours non GAAP) s'affiche en hausse de 87,5% à 2,2 milliards de dollars (0,77 dollar par action). Les investisseurs, qui pariaient sur un chiffre de l'ordre de 0,62 dollar, n'en attendaient pas tant.

Avec une telle rentabilité, le groupe ne manque pas de cash : malgré des investissements quasi doublés de 1,1 milliard de dollars sur le trimestre, en raison notamment des centres de données nécessaires à son activité, ses liquidités nettes atteignaient 20,6 milliards de dollars à fin mars.

Chez Nomura, on se félicite de la permanence de l'impressionnante croissance de Facebook, portée par l'appétence des utilisateurs autant que par la demande des annonceurs, qui misent notamment sur les publicités vidéo. Les analystes ajoutent que si la base de comparaison devrait maintenant devenir plus difficile, le groupe en a sous le pied : il pourrait monétiser son application de messagerie instantanée, Facebook Messenger.

Toujours à l'achat sur le titre Facebook, Nomura a relevé son objectif de cours de 135 à 145 dollars.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...