Bourse > Actualités > Informations sociétés > En hausse après son point d'activité

En hausse après son point d'activité

tradingsat

(CercleFinance.com) - En hausse de 2% ce matin à Londres, l'action BHP Billiton superformait largement l'indice FTSE 100 (+ 0,3%). Le géant minier australo-britannique a fait le point sur sa production du trimestre courant d'avril à juin (T4), soit le dernier quart de son exercice 2010/2011 dont les comptes sont attendus le 24 août. Si la situation est contrastée du côté de plusieurs métaux et minéraux, la production de minerai de fer a encore atteint un record.

Dans le Minerai de fer, la production a crû de 14% en un an au T4 et de 7% d'un trimestre sur l'autre à 35,5 millions de tonnes, ce qui constitue son 11ème record annuel de consécutif. L'installation d'une infrastructure ferroviaire à voie double dans l'Ouest australien a permis d'accroître les livraisons. En données annualisées sur le mois de juin, les expéditions de minerai ont atteint 155 millions de tonnes, après 134,4 millions de tonnes sur l'exercice passé.

Du côté du pétrole, une baisse de 17% a été constatée sur le trimestre, mais le gaz extrait a décollé de 45%, ce qui permet à la branche Hydrocarbures de s'afficher en hausse de 6%.

Certes, la production d'uranium a décollé de 43% sur un an, celle d'aluminium prenant 7%.

En revanche,les extractions de zinc (-24% sur un an au T4), de nickel (-16%), d'argent (- 13%), de plomb (- 7%) et de cuivre (- 6%) ont été mal orientées en fin d'exercice.

Dans le cuivre, si la mine australienne d'Olympic Dam augmente sa production, celle d'Escondida, au Chili, a vu les teneurs des gisements baisser.

Du côté du charbon à coke (métallurgique), la production a chuté de 28% sur le trimestre en raison des conditions climatiques difficiles dans le Queensland, en Australie, qui ont affecté les mines comme les ports de chargement. Le groupe estime que sa production et ses coûts seront impactés encore durant les trimestres à venir.

En revanche, le charbon-vapeur (pour les centrales électriques), les extractions ont augmenté de 13%, grâce notamment au dynamisme des actifs sud-africains.

La production de diamants a enfin baissé sur un an de 22% à 576.000 carats en raison de l'appauvrissement de la teneur des gisements. Certes, elle augmente de 5% du T3 au T4, mais en 2012, la mine canadienne d'Ekati devrait elle aussi voir la teneur de ses gisements baisser.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...