Bourse > Actualités > Informations sociétés > Discussions en vue d'un rapprochement avec eads

Discussions en vue d'un rapprochement avec eads

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le géant européen de l'aéronautique EADS et son homologue britannique BAE Systems ont reconnu mercredi être en discussions en vue d'un possible rapprochement de leurs activités.

EADS et BAE Systems expliquent que leur rapprochement pourrait prendre la forme d'une double cotation sur leur marché d'origine. Le groupe unifié disposerait cependant d'un conseil d'administration et d'une équipe de direction uniques.

Selon le schéma actuellement envisagé, les actionnaires de BAE Systems détiendraient 40% du nouvel ensemble, tandis que ceux d'EADS contrôleraient 60% du capital de la nouvelle entité.

EADS et BAE Systems rappellent qu'ils collaborent ensemble de longue date, leur coopération ayant notamment porté sur le programme d'avions de chasse Eurofighter.

Dans leur communiqué commun, les deux groupes expliquent toutefois qu'ils envisagent d'isoler certaines de leurs activités de défense, jugées sensibles, notamment aux Etats-Unis où elles prendraient une dimension considérable face à une dimension stratégique élevée.

Ils indiquent prévoir des bienfaits potentiellement significatifs à la fois pour leurs clients et leurs actionnaires, que ce soit en termes de réductions de coûts et d'approvisionnements, mais aussi en termes d'opportunités de marché.

Compte tenu de leurs politiques très différentes en matière de rétribution des actionnaires, il est envisagé qu'EADS verse un dividende exceptionnel d'environ 200 millions de livres (250 millions d'euros) avant la finalisation de l'opération.

Dans leur communiqué, les deux groupes précisent qu'aucune garantie ne peut être apportée concernant l'issue des discussions.

D'un point de vue réglementaire, EADS et BAE Systems ont désormais un mois, c'est-à-dire jusqu'au 10 octobre, pour faire part du résultat final de leurs négociations.

BAE Systems manifeste d'ores et déjà l'intention de réclamer un délai supplémentaire aux autorités boursières, afin d'être en mesure de boucler tranquillement le projet de rapprochement.

Des rumeurs de fusion avaient commencé à filtrer en fin d'après-midi. A la clôture des Bourses européennes, l'action EADS accusait des pertes de 5,6%, tandis que les titres BAE Systems s'envolaient de plus de 10%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...