Bourse > Actualités > Informations sociétés > Daimler : Vers une amélioration significative au 2è semestre

Daimler : Vers une amélioration significative au 2è semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au deuxième trimestre, le bénéfice net dégagé par le constructeur automobile allemand Daimler, maison-mère de la marque Mercedes-Benz, a pratiquement triplé à 4,6 milliards d'euros en raison notamment de la cession de ses parts du constructeur aéronautique EADS. En données par action, cela correspond à 2,65 euros de bénéfice (contre 1,39 euro un an plus tôt) mais hors EADS, ce chiffre revient à 1,25 euro. Cependant, le groupe table sur une amélioration “significative” de ses résultats entre le premier et le second semestre 2013, grâce notamment à un rebond du marché auto européen.

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action Daimler recule de 1,2 % à 52,1 euros

En effet, durant la première moitié de l'année, les ventes unitaires de véhicules de Daimler ont augmenté de 6% à 605.800 véhicules.

Le chiffre d'affaires, lui, limite sa progression à 2,8% et 29,7 milliards d'euros.

Le groupe se félicite de l'accueil réservé au lancement de la Classe S de Mercedes, en mai dernier, de même que celui réservé aux nouveaux camions.

Du côté du compte d'exploitation, le résultat opérationnel explose à 5,2 milliards, soit 2,3 fois plus qu'au 2ème trimestre 2012. Mais il intègre 3,2 milliards d'euros provenant de la cession des parts d'EADS.

Par division, le résultat d'exploitation trimestriel de Mercedes-Benz, dont les ventes unitaires ont pourtant augmenté de 9% à 404.700 unités et le CA de 6% à 16,3 milliards, a baissé de 28,4% à 1,04 milliard d'euros. En cause : le changement du mix produit (notamment des véhicules moins coûteux), mais aussi des investissements pour de nouveaux modèles et l'augmentation des capacités de production.

Chez Daimler Trucks, les camions, les ventes unitaires ont crû de 1% à 123.800, mais le chiffre d'affaires a baissé de 2% à huit milliards. En outre, le résultat d'exploitation a baissé de 17,2% à 434 millions d'euros. Raisons invoquées : la 'faiblesse de la demande en Asie et en Europe de l'Ouest, des frais de garantie en hausse et un effet de change négatifs', indique le groupe.

Le cash-flow libre généré par les branches industrielles a atteint 3,5 milliards d'euros, ce qui est qualifié de 'haut niveau' par le groupe et tient compte de la vente des parts d'EADS.

Président du conseil de surveillance du groupe et patron de la marque Mercedes-Benz, Dieter Zetsche a déclaré que 'nos résultats du deuxième trimestre se sont améliorés significativement par rapport au premier quart de l'année et ont d'ailleurs dépassé les attentes du marché. Si cela constitue un progrès dans le développement de notre activité, il ne s'agit pas pour autant de pavoiser : nous continuerons à travailler dur pour atteindre nos objectifs'.

En guise de perspectives, Daimler table sur une croissance du marché mondial des voitures de 2 à 4% cette année, grâce notamment à la Chine et aux Etats-Unis. En Europe, après une chute, une 'amélioration graduelle du marché est anticipée durant la seconde partie de l'année', même si cela ne devrait pas être en mesure d'empêcher un 'recul significatif' des ventes entre 2012 et 2013.

La demande de camions lourds devrait, elle, croître 'légèrement'.

Les ventes unitaires et le chiffre d'affaires devraient donc progresser sur l'ensemble de 2013.

En raison du lancement de nouveaux modèles et des mesures d'économies, M. Zetsche a poursuivi : 'nous estimons que les résultats du 2ème semestre seront significativement meilleurs que ceux des six premiers mois de l'année'.

Attention cependant, en excluant l'effet positif de la cession des titres EADS, le résultat d'exploitation de 2013 s'annonce cependant inférieur à celui de 2012.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...