Bourse > Actualités > Informations sociétés > Continental : En baisse, redoute les conséquences du Brexit

Continental : En baisse, redoute les conséquences du Brexit

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Continental affichait ce matin le plus fort retrait des 30 composantes de l'indice boursier allemand DAX après que l'équipementier automobile ait pourtant relevé ses prévisions annuelles de marge. Mais il a aussi avertit que les incertitudes politiques étaient fortes après le vote du Brexit, ce qui devrait peser sur la production automobile du Vieux Continent dès le second semestre.

A la Bourse de Francfort, l'action Continental perd 1,6% à 180,4 euros, signant ainsi la plus forte baisse d'un indice DAX 30 à l'équilibre.

En données publiées, le CA semestriel du groupe a augmenté de 2,3% à 20 milliards d'euros (+ 2% en organique), soit au seul 2e trimestre (T2) une hausse de 1,6% à 10,2 milliards qui, en données organiques, a accéléré à 'environ' 5% selon la direction. Un taux à nouveau supérieur à celui du marché automobile.

En hausse de 6,9% sur le semestre, le résultat d'exploitation ajusté de 2,4 milliards porte la marge de 11,4 à 12,1%, et même 12,9% au T2.

Le résultat net part du groupe progresse de 13,1% à 1,6 milliard d'euros (8,19 euros par action), taux qui au T2 est de 14,3%.

Sur la première moitié de l'exercice, le cash flow libre a été multiplié par 3,4 à 959 millions, et la dette nette ne représente plus que 25,8% des fonds propres, contre 34,1% auparavant.

Président du directoire de Continental, Elmar Degenhart a relevé la prévision de marge pour l'ensemble de l'année d'environ 11% à plus de 11%. Sachant que cette anticipation avait déjà été relevée au 1er trimestre. Principale raison : 'l'excellente performance opérationnelle' et la croissance de la division Pneumatiques, d'autant que les prix des matières premières correspondantes (caoutchoucs naturel et synthétique) étaient orientés favorablement.

Cependant, Continental ajoute qu'il s'attend à passer, en 2016, des hausses de prix moins importantes que celles envisagées précédemment.

M. Degenhart a ajouté qu'il s'attend, au second semestre, à ce que l'orientation positive des ventes se poursuive. 'Cependant, nos marchés devraient rester volatils en raison d'incertitudes persistantes, particulièrement dans l'environnement politique actuel', déclare-t-il. Le vote du Brexit a notamment été cité.

Selon l'agence Bloomberg, Continental a également estimé que la demande automobile britannique devrait baisser au 2nd semestre 2016, en raison des conséquences du Brexit sur le sentiment des consommateurs. De ce fait, la production automobile européenne devrait ralentir et sa croissance se limiterait en 2016 ainsi à 2%, sachant que sa croissance était de 4% au 1er semestre.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...