Bourse > Actualités > Informations sociétés > Conseils de discipline dans le rustenburg

Conseils de discipline dans le rustenburg

tradingsat

(CercleFinance.com) - Anglo American Platinum (AAP), filiale à 80% du groupe minier sud-africain Anglo American et 1er producteur de platine au monde, a fait hier un nouveau point sur l'activité de ses mines du Rustenburg, où le travail a partiellement repris le 18 septembre. AAP discute avec les autorités après qu'un regain de tensions soit intervenu ce week-end. En attendant, les procédures disciplinaires contre les “grévistes illégaux” ont commencé.

Le taux de présence des employés dans les mines d'AAP au Rustenburg, dans la région sud-africaine du Transvaal, est toujours “inférieur à 20%”. Après avoir incité ses salariés à revenir travailler, le groupe a engagé le 27 septembre des poursuites. “Il a été notifié aux employés en grève qu'ils devront se présenter à des conseils de discipline qui se tiendront aujourd'hui, 2 octobre”, indique le groupe. Ceux qui ne se présenteront pas seront renvoyés, ajoute le groupe.

Rappelons que les troubles d'Afrique du Sud ont commencé après la grève 'illégale', survenue en août à la mine Marikana exploitée par Lonmin. Ils ont entraîné la mort de plus d'une quarantaine de personne dans le cadre d'affrontements entre salariés puis surtout contre la police. Ensuite, des accords de revalorisation salariale sensibles ont été conclus.

'C'est l'événement le plus sanglant depuis la fin de l'apartheid', commentaient hier les analystes québécois de la banque FBN. “Si les événements tragiques de Marikana ne créent pas de menace immédiate pour le secteur minier d'Afrique du Sud, il est évident que les graves problèmes économiques, sociaux et politiques auxquels fait face le pays continueront de peser sur le climat des investissements dans un avenir prévisible”, indique la note de recherche.

“La pauvreté généralisée, le taux de chômage élevé, les inégalités économiques, les syndicats puissants et divisés, les infrastructures insuffisantes et un gouvernement inefficace et en proie à des luttes intestines sont autant de facteurs qui augmenteront les coûts et les risques des sociétés minières. L'accord récemment conclu à Marikana entraînera certainement une pression à la hausse des salaires et des obligations de valorisation locale dans le secteur”, écrit enfin FBN.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...