Bourse > Actualités > Informations sociétés > Comptes du t2 éclipsés par la levée de fonds

Comptes du t2 éclipsés par la levée de fonds

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien lire dans notre dépêche de 9 heures 36 que l'objectif du plan d'économies a été porté à trois milliards de francs suisses. Une version rectifiée suit. - Credit Suisse fait état ce matin, au titre du 2ème trimestre 2012, d'un résultat net avant impôts de 1,1 milliard de francs suisses, soit 788 millions (+2,5%) de bénéfice attribuable à ses actionnaires. Le groupe annonce de nouvelles économies ainsi que des mesures visant à renforcer son capital, en répondre aux critiques émises récemment par la BNS, la banque centrale suisse. En Bourse de Zurich ce matin, l'action Crédit Suisse prend près de 5% à 18 francs suisses.

La rentabilité des fonds propres a atteint 9% sur la période. Le directeur général Brady Dougan s'est dit 'convaincu' qu'un taux de 15% pouvait être atteint au cours du cycle économique.

Par division, le chiffre d'affaires net de la Banque privée a atteint 2,7 milliards de francs pour un bénéfice avant impôts de 775 millions. Les entrées d'actifs de la Banque privée ont atteint 3,4 milliards de francs, ainsi que 8,9 milliards dans la Gestion de fortune, quand la Gestion institutionnelle a connu des décaissements de 2,1 milliards.

La Banque d'investissement affiche 2,9 milliards de ventes et 383 millions de bénéfices avant impôts.

Enfin, la Gestion d'actifs en aligne respectivement 550 et 133 millions.

L'un des deux plus grands établissements bancaires helvétiques avec UBS indique qu'il a déjà atteint ses objectifs de deux milliards de francs d'économies dont le terme était de fin 2013. L'objectif d'économies à fin 2013 est également porté de deux à trois milliards de francs.

Enfin, le président du directoire, Urs Rohner, a donc décidé 'd'accélérer' la mise en place de son plan de renforcement des fonds propres. Credit Suisse indique qu'il doit augmenter ses fonds propres de 15,3 milliards de francs afin de lever les doutes émis par la Banque nationale suisse (la banque centrale de la confédération helvétique), qui a nommément visé Crédit Suisse dans son dernier rapport de stabilité financière.

Dans ce cadre, le groupe entend déjà lever 3,8 milliards de francs d'obligations convertibles subordonnées, également connues sous le noms de 'contingent convertibles bonds' ou 'CoCos'. Le taux de conversion retenu sera de 16,29 francs par action. Parmi les investisseurs se trouvent Qatar Holding, émanation du fonds souverain de l'émirat, le groupe saoudien Olayan, la Banque centrale de Norvège (qui agit notamment pour le compte du fonds souverain national) et le fonds souverain de Singapour Temasek.

Ainsi, la banque entend atteindre un taux de solvabilité 'core', selon la réglementation suisse, de 9,4% fin 2012, à comparer avec l'obligation réglementaire de 10% à fin 2018.

Le taux de solvabilité total, qui était selon la BNS de 5,9% au 1er trimestre 2012, devrait ainsi 'presque doubler' à 10,8% d'ici la fin de l'année 2012, estime Credit Suisse.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...