Bourse > Actualités > Informations sociétés > BHP Billiton : Investissements en baisse, comptes en hausse

BHP Billiton : Investissements en baisse, comptes en hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - BHP Billiton, le géant minier australo-britannique, a terminé le premier semestre de son exercice 2013/2014 sur un bénéfice net sous-jacent en hausse de 30,6% à 7,8 milliards de dollars (1,46 dollar par action), un chiffre un peu supérieur aux attentes moyennes des investisseurs. Production en hausse, économies et recul des investissements sont à l'ordre du jour, permettant le décollage du cash-flow opérationnel. Le dividende devrait continuer de progresser. En Bourse de Londres, l'action BHP Billiton gagne 0,8% à 1.928 pence alors que le FTSE se tasse de 0,2%.

Notons que BHP Billiton a modifié les normes retenues pour la présentation de ces comptes. Chez Société Générale, les analystes rappellent que la nouvelle méthodologie, qui a conduit à la mise à jour des comptes publiés antérieurement, tend à accroître les résultats. 'Nous ne serions pas surpris que les prévisions bénéficiaires soient relevées dans les jours qui viennent', indiquent-ils.

Sur le semestre, les ventes de BHP BIlliton ont augmenté de l'ordre de 5% à 34 milliards de dollars, grâce notamment au minerai de fer (11 milliards de dollars, +31,3%), et à la branche Pétrole et potasse (+ 6,2% à 7,1 milliards). Le cuivre (- 3,5% à 7,1 milliards) reste à l'écart.

La production de minerai de fer et de pétrole a notamment augmenté d'environ 10% sur la période.

Parallèlement, le résultat d'exploitation sous-jacent a crû de 14,9% à 12,4 milliards de dollars. Premier contributeur : le minerai de fer (+ 35,6% à 6,5 milliards), puis le cuivre (- 6,5% à 2,9 milliards) et le Pétrole et la potasse (- 16% à 2,5 milliards).

Le groupe attribue la dynamique favorable de ses profits aux mises en service de nouvelles mines de fer et de systèmes de transports en améliorant la productivité, notamment ferroviaires. Sans oublier des économies d'un montant total de 4,9 milliards de dollars.

En outre, les investissements ont été réduits (- 28,1% à 7,9 milliards sur le semestre), ce qui, combiné aux facteurs précités, a permis au cash-flow opérationnel de s'envoler de 65,3% à 11,9 milliards de dollars.

De ce fait, l'endettement net, qui était en fin de période de 27,1 milliards de dollars, devrait revenir se rapprocher de 25 milliards d'ici la fin de l'exercice 2014 (soit fin juin prochain).

Les investissements devraient effectivement baisser de 25% lors de l'exercice en cours à 16,1 milliards, avant de reculer encore en 2014/2015, indique la direction.

L'acompte sur dividende augmente de 3,5% à 0,59 dollar par action. La direction indique qu'elle étudiera un relèvement du solde qui sera versé ensuite.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...