Bourse > Actualités > Informations sociétés > Beiersdorf : Croissance décevante, et un avertissement

Beiersdorf : Croissance décevante, et un avertissement

tradingsat

(CercleFinance.com) - Détenteur des marques Nivea et Tesa, Beiersdorf était malmené sur le marché boursier allemand après la publication de ses résultats semestriels. Alors que la croissance de ses ventes a déçu, le groupe a aussi révisé en légère baisse sa prévision annuelle de marge opérationnelle. Outre Rhin, l'action Beiersdorf dérape de 4,5% à 64,1 euros, se classant ainsi bonne dernière d'un indice DAX 30 à l'équilibre.

Tout d'abord, si la croissance organique des ventes du groupe atteint 5% sur le semestre, elle manque les attentes des analystes de près d'un point de pourcentage. En outre, elle ralentit par rapport à la performance du 1er trimestre (+ 6,7%). Enfin, l'effet devises s'avère très négatif puisqu'en données publiées, les ventes de la première moitié de l'année ne progressent plus que de 0,2%.

La marge opérationnelle courante du groupe s'est cependant amélioré de 0,6 point de pourcentage à 14,3%.

Le directeur général, Stefan Heidenreich, estime que le groupe a gagné des parts sur ses principaux marchés, tant en Europe que dans les pays émergents, et 'malgré un environnement parfois difficile'.

Par segment, les ventes de la branche dite Consumer Business, qui regroupe les gammes de cosmétiques Nivea, Eucerin et La Prairie, ont certes crû de 5% à données comparables sur le semestre, à 2,6 milliards d'euros. Mais les effets de changes ont annulé toute la hausse, puisqu'en données publiées une contraction de 0,2% est constatée. Et ce bien que la marge d'exploitation courante a progressé de 13,3 à 13,9%.

L'autre division du groupe, les adhésifs Tesa, a vu ses ventes croître de 5,4% en organique à 534 millions. La marge d'exploitation courante reste stable à 15,9%.

En guise de prévision, Beiersdorf table toujours cette année sur une croissance organique de ses ventes de 4 à 6%.

Cependant, en ce qui concerne la marge opérationnelle, il n'est plus question d'une 'légère hausse' relativement à celle de 2013, soit 13,2%, mais désormais d'un taux 'supérieur à 13%', ce qui équivaut à un avertissement (même limité) sur résultats.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...