Bourse > Actualités > Informations sociétés > Baisse des ventes de médicaments pour pfizer, le titre recule

Baisse des ventes de médicaments pour pfizer, le titre recule

Baisse des ventes de médicaments pour pfizer, le titre reculeBaisse des ventes de médicaments pour pfizer, le titre recule

par Ransdell Pierson

NEW YORK (Reuters) - Pfizer recule mardi en Bourse, sous le coup de l'annonce par le numéro un mondial de la pharmacie d'une nouvelle baisse des ventes des médicaments sur ordonnance, évolution qui conduit les analystes à s'interroger sur les relais de croissance dont dispose le groupe.

Ce recul a été en partie compensé par de solides performances commerciales des divisions santé animale et nutrition de Pfizer. Mais la société américaine prévoit de se séparer de ces actifs dans les mois à venir, voulant se concentrer sur son coeur de métier.

Dans l'après-midi aux Etats-Unis, le titre accusait une baisse plus forte que celle de l'indice Arca regroupant les géants américains et européens du secteur.

Sur les 52 dernières semaines, l'action Pfizer a toutefois gagné 27%, soit deux fois plus que le secteur.

Même si les ventes de médicaments ont fortement progressé dans les pays émergents, le chiffre d'affaires total des produits sur ordonnance a reculé de 3% au deuxième trimestre, à 14,64 milliards de dollars.

Hors un effet de change favorable, lié à la faiblesse du dollar, la baisse est même de 7%.

Les ventes de l'anti-cholestérol Lipitor, l'un des médicaments phares de Pfizer, ont accusé une baisse de 8% à 2,59 milliards de dollars. Au mois de novembre, le brevet protégeant le Lipitor expire, ce qui devrait accélérer le recul des ventes avec la concurrence des génériques.

LE POTENTIEL DES MEDICAMENTS EN DEVELOPPEMENT

Le chiffre d'affaires total du groupe a reculé de 1%, à 16,98 milliards de dollars, évolution conforme aux attentes des analystes financiers. Cette baisse est de 5% si l'on exclut les effets de change.

Le bénéfice net de Pfizer est ressorti à 2,61 milliards de dollars, soit 33 cents par action, contre 2,48 milliards de dollars, soit 31 cents par action un an auparavant.

Hors éléments exceptionnels, Pfizer affiche un bénéfice par action de 60 cents. Les analystes attendaient un bénéfice par action de 59 cents, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La division santé animale de Pfizer a enregistré un bond de 18% de son chiffre d'affaires, franchissant pour la première fois la barre du milliard de dollars, à 1,06 milliard.

Les ventes des activités nutrition ont augmenté de 4% à 493 millions de dollars.

Pfizer a annoncé le mois dernier son intention de vendre ou de scinder ces deux divisions, dont la valeur combinée pourrait dépasser les 16 milliards de dollars. Le cas échéant, le groupe prévoit de finaliser ces cessions d'ici 12 à 24 mois.

Malgré les inquiétudes sur le Lipitor et l'absence, à court terme, de nouveaux "blockbusters", certains investisseurs commencent à voir des éléments positifs dans les nouveaux médicaments en développement, notamment venus de Wyeth, racheté en 2009 par le groupe.

"Si l'on regarde ce qui est en développement, il y a beaucoup de choses très intéressantes", estime Davis Maris, analyste chez CLSA, en référence aux médicaments expérimentaux de Pfizer contre l'arthrite rhumatoïde, le cancer du poumon ou encore la coagulation.

Tous ces produits en sont à leurs dernières phases de test.

Selon Linda Bannister, analyste chez Edward Jones, c'est surtout le médicament contre l'arthrite rhumatoïde qui est essentiel pour l'avenir immédiat de Pfizer, estimant qu'il est plus commode que les traitements actuellement disponibles.

Catherine Monin et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...