Bourse > Actualités > Informations sociétés > Antofagasta : Perd 3,5% à Londres après ses semestriels

Antofagasta : Perd 3,5% à Londres après ses semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - En retrait de 3,5% ce matin à 780 pence, l'action du groupe minier spécialisé dans le cuivre Antofagasta comptait parmi les plus fortes baisses de l'indice londonien FTSE 100 après la publication de comptes semestriels (et d'une production de métal orangé) en baisse, bien que les prévisions aient été confirmées.

Sur la première moitié de l'année, le groupe minier contrôlé par la famille chilienne Luksic a vu ses ventes plier de 4,2% à 2,7 milliards de dollars, alors que le prix de vente réalisé du métal orangé par Antofagasta baissait de 2,2% sur la période à 3,08 dollars/livre, à comparer avec - 8,3% pour le prix du métal sur le marché de référence LME, à 3,14 dollars/livre. Les ventes et les prix réalisés de l'or et du molybdène, métaux souvent co-produits par les mines de cuivre, ont également diminué.

En effet, la production de cuivre de 'Fags', comme certains courtiers anglo-saxons surnomment le groupe, a baissé sur le semestre de 4,4% à 348.200 tonnes, quand le coût de production a, lui, augmenté de 6,3% à 1,87 dollar/livre, et même de 15,9% à 1,46 dollar/livre pour le coût de production net (soit en excluant l'or et le molybdène).

De ce fait, l'excédent brut d'exploitation s'est contracté de 11,5% à 1,1 milliard de dollars, et le bénéfice net de 16,3% à 330,8 millions.

Après 767,3 millions au 1er semestre, Antofagasta a abaissé son budget annuel d'investissement de 200 millions, à 1,7 milliard de dollars.

Le directeur général Diego Hernandez évoque 'un marché toujours difficile', mais il ajoute que 'contrairement aux anticipations qui craignaient un excès d'offre, le marché (du cuivre) demeure équilibré'.

Antofagasta a donc confirmé ses prévisions antérieures pour l'ensemble de l'année 2014, à savoir des productions de 700.000 tonnes de cuivre, de 270.000 onces d'or et de 7.500 tonnes de molybdène.

Le groupe ajoute que le surplus de cuivre sur le marché, qui à l'heure actuelle ne s'est pas matérialisé, pourrait intervenir 'd'ici la fin de l'année, mais dans des proportions moins importantes qu'initialement prévu'.

Pour “Fags”, 2014 restera ainsi 'une année de consolidation'.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...