Bourse > Actualités > Informations sociétés > Anglo American : En perte en 2012, dividende en hausse de 15%

Anglo American : En perte en 2012, dividende en hausse de 15%

tradingsat

(CercleFinance.com) - An terme de son exercice 2012, Anglo American a subi une perte nette de 1,5 milliard de dollars US (- 1,19 dollar par action) en raison notamment de dépréciations de 4,6 milliards de dollars, à comparer avec un bénéfice de 6,2 milliards (5,10 dollars par titre) en 2011. Ces chiffres sont cependant moins mauvais que prévu. En outre, le solde du dividende 2012 sera relevé de 15% à 0,53 dollar, ce qui porte le coupon global à 0,85 dollar (+15% également).

En Bourse de Londres, l'action Anglo prend 3% à 2.074 pence.

L'an dernier, le chiffre d'affaires du groupe minier sud-africain a reculé de 10% à 32,8 milliards de dollars en raison de la baisse des prix des matières premières, de la hausse des coûts et de la situation difficile des mines de platine du groupe en Afrique du Sud, qui ont connu de violents conflits sociaux.

La production de la filiale Kumba Iron Ore, spécialisée dans le minerai de fer, a atteint un niveau record l'an dernier (43,1 millions de tonnes, + 4,1%). Le charbon métallurgique destiné à l'export a augmenté en volume de 24% à 17,7 millions de tonnes, la production de cuivre a pris 10%, mais celle de platine a baissé de 8%.

Les éléments exceptionnels ont pesé lourd : une dépréciation d'un montant de quatre milliards de dollars après impôts a été passée sur le projet Minas Rio, dont le coût de développement s'est envolé à 8,8 milliards de dollars et dont la date d'entrée en production a été décalée. En raison de difficultés rencontrées, une autre dépréciation de 600 millions de dollars a été passée au titre de la branche Platine, soit au total 4,6 milliards de dollars.

Le résultat opérationnel sous-jacent a chuté de 44% à 6,2 milliards d'euros, et l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) sous-jacent de 35% à 8,7 milliards d'euros.

Le cash-flow opérationnel net a chuté de 41% à 5,6 milliards. La dette nette a fortement grimpé de 7,2 milliards de dollars à 8,6 milliards en fin d'année en raison notamment de l'acquisition de la totalité de la De Beers, ce que la vente des 25,4% d'Anglo American Sur n'a pas permis de compenser.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...