Bourse > Actualités > Informations sociétés > Adecco : Ralentissement de la croissance organique

Adecco : Ralentissement de la croissance organique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Adecco a terminé le 3e trimestre de l'exercice 2014 sur un résultat net part du groupe en hausse de 4% à 198 millions d'euros, ce qui est légèrement décevant relativement aux attentes. La marge opérationnelle ajustée continue de s'améliorer et crédibilise les objectifs formulés à horizon 2015. En revanche, la croissance organique continue de ralentir, le groupe étant très exposé à l'Europe et notamment à la France.

A la Bourse de Zurich ce midi, l'action Adecco perd près de 2% à 63,3 francs suisses.

Sur la période, le spécialiste du travail temporaire basé en Suisse, mais dont la comptabilité est tenue dans la monnaie unique européenne, a enregistré un chiffre d'affaires de 5,2 milliards d'euros, soit + 3% en données publiées et + 4% en organique.

En données comparables, la croissance était de 6% au premier trimestre et de 5% au second.

Le résultat d'exploitation du T3 avant amortissements (EBITA) ajusté des coûts de restructurations a progressé de 1% en données publiées, à 280 millions d'euros, soit + 13% en organique. Soit une marge de 5,4% en hausse de 40 points de base.

Le directeur général Patrick De Maeseneire constate que si la croissance des ventes a ralentit par rapport à celle du premier semestre, elle s'était cependant reprise en Amérique du Nord tout en demeurant 'robuste' dans les émergents.'

Il entend toujours porter la marge d'EBITA ajustée à 5,5% en 2015.

'Malgré le récent ralentissement l'économie, une reprise de la croissance du PIB est attendue l'année prochaine. Compte tenu de ces perspectives et de l'avancement de notre plan stratégique, et de notre discipline de prix et de coût continué, nous restons convaincus que nous atteindrons notre objectif', affirme-t-il.

Enfin, le programme de rachats d'actions de 250 millions d'euros lancé en septembre 2013 a été exécuté a hauteur de 239 millions. Un nouveau programme du même montant sera lancé sous peu.

Les analystes de Bryan Garnier estiment ces résultats inférieurs aux attentes en raison des tendances décevantes des marchés français (24% du CA) et allemand (8%), ce que la reprise de l'Amérique du Nord (19% du CA) n'a pu compensé.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...