Bourse > Actualités > Informations sociétés > ABB : En tête du SMI à Zurich après ses trimestriels

ABB : En tête du SMI à Zurich après ses trimestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - ABB a enregistré, au 3ème trimestre de son exercice 2013, bénéfice net attribuable à ses actionnaires de 835 millions de dollars (+ 10% ; 0,36 dollar par action). En Bourse de Zurich, ce chiffre supérieur à des attentes de l'ordre de 790 millions de dollars entraîne le l'action en hausse de 4,2% à 22,9 francs suisses, ce qui la place en tête des hausse de l'indice SMI (+ 0,1%). Et ce d'autant que la tendance suivie par les commandes donne des signes d'amélioration.

Sur la période, les ventes de l'équipementier industriel suisse ont augmenté de 8% à 10,5 milliards de dollars, un chiffre également supérieur au consensus.

Les prises de commandes ont certes reflué de 2% à 9,1 milliards, d'où un carnet d'un montant de 27,4 milliards au 30 septembre (- 6%, soit - 4% en devises locales).

Cependant, les 'commandes de base', c'est-à-dire celles d'un montant inférieur à 15 millions de dollars qui représentent la majorité des affaires, ont renoué avec la croissance au T3 pour la première fois cette année. Les commandes de grande taille (au-delà de 15 millions), elles, restent en retrait, mais 'les appels d'offres se multiplient sur ces marchés', indique la direction.

Le nouveau directeur général, Ulrich Spiesshofer, a souligné que les commandes ont augmenté en Chine, en Inde, en Corée du Sud. Dans les pays matures, elles ont augmenté 'à deux chiffres' en Allemagne, en Suède, en Norvège et en Suisse.

De plus, le résultat opérationnel a crû sur le trimestre de 16% à 1,3 milliard et porte la marge correspondante de 11,8 à 12,6%. Et le cash-flow opérationnel s'envole de plus de 62% à 1,2 milliard d'euros. Le groupe a dernièrement mis l'accent sur des économies, et sur ses produits les mieux margés.

Sur les neuf premiers mois de l'année, si la hausse des ventes suivait le même rythme qu'au T3 (+ 8%), la baisse des prises de commandes était un peu plus forte (-3% à 28,9 milliards). La progression du résultat d'exploitation était aussi moins marquée (+ 12%), avec une marge de 11,7% (+ 0,4 point de pourcentage).

'Nous pouvons faire davantage pour améliorer nos performances', a ajouté le nouveau patron, M. Spiesshofer, qui doit aussi gérer l'intégration des importantes acquisitions réalisées par son prédécesseur, Joe Hogan, notamment en Amérique du Nord.

En guise de perspectives, ABB demeure confiant dans sa croissance à long terme en raison notamment de l'impératif croissant d'efficacité industrielle, qui devrait porter ses branches d'automatismes industriels (robots, etc), et aux besoins mondiaux en électricité.

'L'évolution en ce début de cycle macroéconomique reste bien orientée, mais plusieurs indicateurs avancés renvoient encore des signaux mitigés et nous sommes toujours confrontés, à court terme, l'incertitude', indique ABB, qui se montre prudent.

ABB entend donc continuer de mettre en place son plan de performance jusqu'en 2015. Le groupe chiffre les économies et les mesures d'efficacité à l'équivalent de 3 à 5% du coût annuel des ventes.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...