Bourse > Actualités > Informations sociétés > ABB : Ajuste ses prévisions de croissance, pas de résultats

ABB : Ajuste ses prévisions de croissance, pas de résultats

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'équipementier industriel ABB organise une journée investisseurs en préambule de laquelle il a révisé en baisse ses ambitions à horizon 2020 en termes de croissance, dans le sillage de prévisions globales de PIB tirées vers le bas. En revanche, celles de rentabilité sont maintenues, de nouvelles économies étant annoncées. A la Bourse de Zurich, l'action ABB n'en prend pas ombrage et progresse, à l'instar de l'indice SMI, de l'ordre de 2% à 18,9 francs suisses.

Ainsi, le groupe fabricant d'équipements électriques et d'automatismes industriels n'attend plus, d'ici fin 2020, qu'une croissance annuelle moyenne de ses ventes comprise entre 3% et 6% l'an, ce qui est jugé 'plus conforme aux nouvelles réalités du marché', contre un précédent objectif de 4% à 7% l'an.

En cause : la faiblesse persistante des prix du pétrole, 'des signes de ralentissement de la croissance de la production industrielle, et une dynamique des pays émergents qui s'annonce désormais inférieure aux niveaux anticipés en 2014', indique ABB.

En revanche, les objectifs de rentabilité sont confirmés dont, toujours d'ici 2020, une marge d'EBITA de 11 à 16%, et une croissance annuelle moyenne du bénéfice opérationnel par action de 10 à 15%.

Le directeur général Ulrich Spiesshofer souligne le redressement de la division Power Systems et la simplification du groupe, qui dès le 1er janvier 2016 ne comptera plus que quatre divisions au lieu de cinq. Ce qui permet selon lui de passer au stade suivant, et notamment de de se concentrer sur les segments de son marché à la plus forte croissance. ABB entend d'ailleurs 'se montrer plus actif du côté des acquisitions créatives de valeur'.

ABB annonce aussi la mise en place, dans le cadre de la deuxième phase de son plan stratégique Next Level, d'un milliard de dollars d'économies supplémentaires concentrées sur les 'cols blancs', ce qui s'ajoute aux économies sur le coût des ventes de l'ordre de 3 à 5% l'an actuellement en cours.

Le groupe entend aussi améliorer son besoin de fonds de roulement de deux milliards de dollars d'ici 2017.

Par ailleurs, le programme de rachat d'actions de quatre milliards de dollars est toujours en cours.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...