Bourse > Actualités > Avis d'expert > Nicolas Chéron : Blé, une graminée sous haute surveillance

Nicolas Chéron : Blé, une graminée sous haute surveillance

Nicolas ChéronNicolas Chéron
Nicolas Chéron

Stratégiste chez CMC Markets Diplômé de l'EDHEC Lille, Nicolas Chéron a travaillé pour des courtiers et gérants de portefeuille en tant que stratégiste court et moyen terme, sur actions, forex et matières premières. Co-responsable de l'équipe de recherche chez Zonebourse pendant deux ans, il a ensuite rejoint les …Lire la suite

(Tradingsat.com) - L’année dernière à la même époque nous avions rédigé une analyse sur les cours du blé car ces derniers flirtaient avec un seuil de soutien pluriannuel à 460 cents par boisseau. D’autre part, les opérateurs attendaient des conditions météorologiques particulières qui auraient pu faire décaler les cours à la hausse. Cette année le contexte est différent. Le facteur « El Nino » qui consiste en des conditions météorologiques exceptionnelles (souvent une pluviométrie supérieure à la normale engendrant des inondations et donc des pertes sur les récoltes) s’est estompé, les intempéries pourraient ne pas être un facteur de soutien.

Du côté des stocks, ces derniers sont attendus en nette hausse et le département américain à l’agriculture (USDA) anticipe un surplus d’offre qui pourrait peser sur les prix. En effet, malgré une baisse de production évaluée à 1% sur la saison 2016/2017 l’offre globale pourrait augmenter de 2% sur un an. Parallèlement à cela, la consommation ne devrait augmenter que de 0,7% (toujours selon l’USDA rapport du 18 mai dernier). En résultent des stocks qui pourraient atteindre 257,3 millions de tonnes soit une hausse de 5,9% sur un an et un nouveau record historique.

De ce fait, nous pouvons comprendre pourquoi à l’instar d’autres graminées le blé n’a pas connu d’embellie à la hausse ces dernières semaines. Les opérateurs, prenant en considération les facteurs explicités ci-dessus, partent du principe que le potentiel haussier en cas d’intempéries pourrait être de moindre importance. Néanmoins, tous les facteurs négatifs étant potentiellement dans les cours, une surprise à la hausse n’aurait-elle pas une probabilité de réalisation supérieure à la normale ? Le pessimisme exacerbé par une pression notable sur les cours ces dernières semaines (toute hausse étant rapidement contrecarrée) ne pourrait-il pas faire place à l’opportunité pour certains opérateurs de se placer sur des prix historiquement attractifs ? C’est une éventualité à ne pas négliger, voyons graphiquement comment cela pourrait se matérialiser.

Évolution du cours du CFD sur le blé en données mensuelles

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation. Performances nettes au 25/05/2016. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, il est intéressant de constater que nous arrivons à la croisée des chemins entre un support oblique haussier en orange, un support horizontal majeur en pointillés verts à 425 cents par boisseau et une résistance bleu qui coiffe les cours depuis la fin de l’année 2012. À la hausse, une rupture des 500/505 cents conjuguant l’oblique en bleu et les plus hauts du mois dernier serait certainement significative d’une sortie de congestion par le haut. Un potentiel haussier en direction de la résistance suivante à 600 cents serait alors envisageable. Au-dessus de cette dernière, la tendance de long terme passerait de nouveau de baissière à haussière et une amélioration des fondamentaux (parce que l’USDA dit elle-même que faire des prévisions est extrêmement complexe) nous permettrait potentiellement d’entrevoir des hausses aussi puissantes qu’en 2010 ou 2012. À la baisse, nous pouvons constater que le fameux support à 425 cents n’a pas été testé comme en 2007 ou 2010. Aussi, un repli vers ce seuil pourrait être intéressant à suivre…du moins ce serait l’éventuelle réaction positive des cours sur ce dernier qui nous inviterait à nous y intéresser de nouveau.

Évolution du cours du CFD sur le blé en données hebdomadaires

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation. Performances nettes au 25/05/2016. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En données hebdomadaires la donne est la même. En zoomant sur cette unité de temps nous notons d’une part une tendance baissière toujours en place, d’autre part la vive réaction baissière des cours sous 500 cents et enfin la construction d’un biseau descendant. C’est cette configuration en biseau qui nous intéresse particulièrement car la probabilité d’en sortir par le haut est élevée. Aussi, et même si les cours pourraient encore baisser en direction de la borne basse de cette figure, nous suivrons les développements des semaines à venir. Une vive réaction des cours à la hausse en cas de test de la borne basse renforcerait la pertinence de cette configuration et la probabilité de sortie par le haut. À la hausse, une rupture des 500/505 serait clairement significative quelle que soit l’unité de temps analysée.


Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets


Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD (contract for difference) et les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes à effet de levier comportant un risque élevé de perte en capital. Les pertes sur CFD peuvent excéder le capital investi sans limites de montant. Les risques de volatilité et de liquidité diffèrent selon les sous-jacents.

CMC Markets UK Plc est agréé par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni excepté pour l’activité relative aux Countdowns pour laquelle CMC Markets UK Plc est enregistré et régulé par la Commission des jeux du Royaume-Uni sous le numéro 42013. CMC Markets UK Plc est enregistré auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 37 Avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - RCS Paris : 525 225 918.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...