Bourse > Actualités > Avis des brokers > Volkswagen : UBS dégrade le titre et passe à la vente

Volkswagen : UBS dégrade le titre et passe à la vente

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tout en relevant son objectif de cours de 165 à 180 euros, les analystes d'UBS ont dégradé leur conseil sur l'action de préférence Volkswagen de 'neutre' à 'vendre'. Les analystes estiment que la valorisation du groupe devient exigeante. Sur le marché boursier allemand où l'indice DAX 30 cède 0,7%, le titre préférentiel Volkswagen cède 1,7% à 199,2 euros, non sans être tombé un instant à 194,5 euros. Pour mémoire, il a atteint un sommet historique de 205 euros le 2 janvier dernier.

Certes, estime UBS, le consensus pour les exercices 2013 et 2014 est maintenant revenu 'à des niveaux plus raisonnables'. Mais le beau parcours du titre indique aussi que 'les attentes concernant le MQB (la 'plateforme modulaire transversale', une organisation industrielle plus souple conçue par le groupe allemand, ndlr) sont élevées, puisque le marché estime que ce dernier contribuera positivement aux profits dès sa première année'.

Si UBS se déclare plutôt confiant quant à la croissance des bénéfices du premier constructeur automobile d'Europe, il se montre en revanche plus inquiet de la mobilisation de capital qui s'annonce. Sont visés les investissements nécessaires pour atteindre la réduction des émissions de CO2 imposée par la réglementation et les contraintes en capital pour sa filiale de financement. Les analystes estiment dont que Volkswagen pourrait devoir mobiliser plus de fonds que ses concurrents, 'ce qui pose des questions quant au retour sur investissement'.

Certes, le groupe pourrait utiliser ses liquidités excédentaires pour racheter les parts minoritaires de certaines de ses filiales (Scania, les deux co-entreprises chinoises si une nouvelle réglementation le permettait...). Cependant, en la matière, 'l'historique de Volkswagen n'est pas favorable en termes de création de valeur', sanctionne UBS.

UBS se déclare 'neutre' sur les actions BMW, Porsche SE, ainsi que sur Porsche Automobile Holding SE. Mais dans ce dernier cas, la cible a été relevée de 66 à 80 euros et UBS considère ce holding comme 'une manière plus attractive de s'exposer à Volkswagen'. Il est en revanche à l'achat sur Daimler.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...