Bourse > Actualités > Avis des brokers > Volkswagen : Paccar, une cible crédible selon Exane

Volkswagen : Paccar, une cible crédible selon Exane

tradingsat

(CercleFinance.com) - Exane BNP Paribas revient ce matin sur le dossier Volkswagen (VW) après qu'une rumeur ait prêté, hier, l'intention au constructeur automobile allemand de racheter l'américain Paccar, un spécialiste des camions. Volkswagen a démenti, mais selon Exane, les spéculations devraient perdurer. Si elle se concrétisait, il ne s'agirait d'ailleurs pas d'une opération défavorable au groupe de Wolfsburg. En attendant, Exane reste neutre sur le titre préférentiel VW et confirme son objectif de cours de 201 euros.

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action de préférence Volkswagen se tasse symboliquement de 0,2% à 192 euros.

Hier en effet, une rumeur partie de chez Daimler (un concurrent allemand de VW) indiquait que Volkswagen aurait l'intention de racheter le fabricant américain de camions Paccar, qui détient aussi les marques DAF et Leyland.

Dès hier matin, Volkswagen a rapidement opposé un 'démenti clair'. Il n'en reste pas moins que plus tard dans la journée à Wall Street, l'action Paccar a terminé la séance en hausse de 5,4% à 67,2 dollars. Soit une capitalisation de 23,8 milliards de dollars (17,5 milliards d'euros).

Exane estime d'ailleurs que ce démenti ne parviendra probablement pas à éteindre les spéculations quant à un éventuel rachat du groupe américain. 'Et pourquoi pas ?', indique la note de recherche, qui poursuit : 'bien que l'opération ne semble pas imminente, nous estimons que Paccar constitue, à moyen terme, une cible crédible pour VW'.

Les analystes calculent qu'en cas d'OPA, une prime de 35% pourrait être proposée aux actionnaires de Paccar, ce qui valoriserait l'américain un peu plus de 21 milliards d'euros. Volkswagen pourrait partiellement financer l'opération en puisant dans ses propres liquidités, qui en fin d'année devraient frôler les 16 milliards d'euros, estime Exane.

Mais les analystes estiment aussi que si VW s'intéressait à Paccar, il procéderait par montées successives au capital, comme tel a été le cas avec MAN et Scania. Pour des raisons concurrentielles, VW devrait probablement revendre une marque de Paccar, DAF, réduisant ainsi la mise de fonds finale d'un montant allant jusqu'à quatre milliards d'euros.

Stratégiquement, VW a rapproché ses filiales MAN et Scania, deux grands acteurs des moteurs lourds et des camions en Europe. Dans ce contexte, un renforcement de l'exposition du groupe à l'Amérique du Nord semblerait bien vu.

Quid de l'impact sur les bénéfices ? Exane ne pense pas, comme le veut une idée répandue sur le marché, que l'acquisition de Jaccar serait dilutive pour les bénéfices de VW. En effet, il faut tenir compte selon les analystes de la probable cession de DAF, ainsi que des synergies qui pourraient rendre l'éventuelle opération relutive dès 2018. Enfin, une montée graduelle au capital permettrait aussi de limiter la dilution.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...