Bourse > Actualités > Avis des brokers > Roche : Bryan Garnier déçu des prévisions pour 2013

Roche : Bryan Garnier déçu des prévisions pour 2013

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bryan, Garnier & Co. a confirmé ce matin son conseil 'neutre' sur la valeur pharmaceutique suisse Roche, qui a publié avant Bourse des comptes 2012 accueillis avec froideur par les investisseurs ce matin. En excluant l'antigrippe Tamiflu, 'l'année 2012 était conforme aux attentes, mais les perspectives présentées pour 2013 apparaissent prudentes', jugent les analystes. En Bourse de Zurich où l'indice SMI se tasse de 0,4%, le bon de jouissance Roche recule plus sensiblement de 1,3% à 198,8 francs suisses.

Le bon de jouissance Roche gagne cependant quelque 28% en un an.

Ce matin, Roche a fait part, au titre de 2012, de ventes de 45,5 milliards de francs suisses (+7% en francs, + 4% à changes constants) ont été tirées par la principale division, Pharma (+ 7 et + 5% respectivement), la seconde division Diagnostics (+ 5 et + 4%) progressant plus modérément.

Son bénéfice net consolidé a atteint 9,8 milliards de francs suisses (13,62 francs par titre), des chiffres en hausse de 2 et 11% en francs suisses (par titre : + 1 et +10% à taux de changes constants). Le consensus des analystes tablait sur un chiffre proche du bénéfice par titre (un bon de jouissance, non une action) annoncé. En 2013, le groupe table sur une poursuite de la croissance enregistrée en 2012, le bénéfice devant progresser plus rapidement.

Selon le bureau d'études, les ventes de la pharma suisse ont été 'grandement aidées' par celles de Tamiflu, produit saisonnier : Bryan Garnier calcule que sur les sept points de croissance des ventes du 4ème trimestre, trois proviennent de ce médicament antiviral.

Certes, dans la branche Pharma en général, le résultat a progressé plus vite que les ventes, sur fond de royalties plus élevées et de maîtrise des coûts des ventes.

'Toutefois, alors que les charges financières ont été plus lourdes au 2nd semestre qu'au premier, le bénéfice par titre 'core' est tout juste ressorti en ligne avec les anticipations, à 13,62 francs (+ 10% sur un an)', souligne Bryan Garnier.

En outre, les analystes se montrent déçus par la prévision avancée pour 2013, jugée pire qu'attendue : 'Roche ne s'engage même pas à une croissance de 5 à 10 % ('a high single digit') de son bénéfice par titre, mais simplement à une progression supérieure à celle des ventes', souligne la note.

Bref, dans ces conditions, le consensus qui attendait un résultat par titre d'un peu plus de 15 francs au titre de 2013 'paraît ambitieux'.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...