Bourse > Actualités > Avis des brokers > Porsche Automobil Holding : UBS passe à l'achat

Porsche Automobil Holding : UBS passe à l'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS est passé à l'achat, contre neutre précédemment, sur le dossier Porsche Automobil Holding SE (Porsche SE), qui est maintenant une société de portefeuille dont le principal actif est constitué d'une participation importante dans Volkswagen. Les analystes ayant relevé leur cible sur Volkswagen à 300 euros, ils font par ricochet de même avec Porsche Automobil, sur lequel ils visent désormais 110 euros (contre 65 euros précédemment).

Ce matin à Francfort, l'action préférentielle Porsche Automobil Holding gagne 1% à 89,8 euros. Elle a gagné 32,5% depuis le premier janvier.

Dans le détail, le groupe allemand Porsche SE détient 50,7% des actions ordinaires de Volkswagen, soit environ 31% du constructeur automobile dont le capital compte également des actions préférentielles. Depuis l'automne dernier, Porsche SE détient aussi 10% de l'américain Inrix, qui fournit des données et des applications sur le trafic routier.

Selon les analystes, les risques juridiques pesant le groupe sont toujours d'actualité, mais le cours actuel de la valeur leur semble en tenir compte. En effet, la justice allemande avait ouvert une procédure contre de hauts cadres de Porsche SE à propos des conditions dans lesquelles le groupe était monté au capital de Volkswagen, en 2008. Des fonds d'investissement se sont également joints de la partie. Mais ces dossiers devraient bientôt déboucher sur des décisions de justice et les charges afférentes pour Porsche SE, soit entre 5,3 et 6,1 milliards d'euros selon UBS, semblent désormais quantifiées.

De plus, les comptes annuels 2014 sont jugés conformes aux attentes, même si le maintien du dividende à 2,01 euros (pour le titre préférentiel) reste maigre.

Enfin, la décote de Porsche semble trop élevée. 'En retenant notre objectif de cours de 300 euros pour Volkswagen, nous estimons que le cours actuel de Porsche SE intègre 115% du coût potentiel des contentieux en cours, plus une décote de 30% sur l'actif net réévalué', estiment les analystes.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...