Bourse > Actualités > Avis des brokers > Continental : UBS revient à l'achat après la Chine

Continental : UBS revient à l'achat après la Chine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une étude sectorielle sur les équipementiers automobiles et après la prise de conscience générale du ralentissement économique de la Chine, premier marché au monde en la matière, UBS a refait ses calculs. Puisque la progression de la production auto sera moins forte, l'allocation d'actifs doit en tirer les conséquences. Les analystes ont donc relevé leur conseil de neutre à l'achat sur l'allemand Continental, titre sur lequel leur objectif de cours est rehaussé de dix euros à 235 euros. Dans le secteur, leur valeur préférée reste Valeo, conseillée à l'achat avec une cible de 165 euros (contre 180 euros).

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action Continental prend 2,6% à 189,2 euros quand l'indice DAX ne gagne que 1,7%. Le titre a culminé cette année à plus de 234 euros.

En effet, UBS prévoit désormais que la production automobile mondiale ne progressera cette année que de 0,7%, et non plus de 1,7%, puis en 2016 de 2,6%, et non plus de 3,7%, 'principalement à cause de la Chine'. 'Etant donné l'importance des stocks et les longues vacances d'été, nous ne nous attendons à aucune progression en Chine au 2ème semestre', ajoutent-ils. De plus, les constructeurs chinois devraient continuer de faire mieux que les coentreprises étrangères 'à court terme'.

Selon les analystes, les équipementiers auto les mieux positionnés en Chine à ce jour sont ceux qui peuvent se prévaloir (1) d'un solide mix produit grâce à des éléments à forte valeur ajoutée, ainsi que (2) d'une plus forte exposition aux constructeurs locaux chinois et (3) au marché des pièces détachées, par opposition à la première monte.

Dans le pire des cas, soit en anticipant une croissance de la production automobile chinoise de 'seulement' 2% en 2016 (UBS retient pour l'heure une hypothèse de 5%), les résultats opérationnels de Valeo, Continental, et Autoliv baisseraient de 1 à 3%, mais celui de Faurecia de 16%.

Cependant, nombre d'actions du secteur ont perdu de 15 à 30% sur leurs plus hauts, ce qui semble (pour Valeo et Continental notamment) 'excessivement pessimiste'.

De ce fait, UBS relève son conseil sur l'allemand Continental, connu pour ses pneus mais qui est surtout un fabricant systèmes de freinage, de commandes et de châssis. Éléments mis en avant par la note de recherche : la visibilité offerte par les profits de Continental, sa 'résilience', les marges des pneumatiques qui devraient se maintenir, et une faible exposition à la Chine.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...