Bourse > Actualités > Avis des brokers > Celesio : UBS prend en compte l'intérêt spéculatif

Celesio : UBS prend en compte l'intérêt spéculatif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur les marchés boursiers allemands, l'action du distributeur de médicaments Celesio recule ce matin de 3% vers 20 euros après l'envolée de 20% enregistrée la veille. En cause : une information du Wall Street Journal évoquant des “négociations avancées” en vue d'une OPA à 22 euros environ de la part de l'américain McKesson, soit une éventuelle opération à 3,7 milliards d'euros. Sans attendre, UBS a abandonné son conseil vendeur sur le titre Celesio en devenant neutre, et a ajusté la cible de 14 à 22 euros.

A cette heure, aucun des deux groupes n'a confirmé ou infirmé.

A son cours actuel, le groupe allemand capitalise environ 4,6 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros), à comparer avec 30,6 milliards de dollars pour McKesson.

Les sources du Wall Street Journal indiquait cependant que la conclusion d'un accord de rachat n'était pas certaine en date d'hier, des points capitaux (le prix et les modalités de financement) restant à négocier.

Spécialisé dans la distribution de produits pharmaceutiques dans toute l'Europe, Celesio donne notamment dans la distribution de gros. L'idée générale de l'opération serait de renforcer le poids des distributeurs de médicaments auprès des groupes pharmaceutiques, alors que le marché est frappé par des pressions sur les coûts des systèmes de santé et la montée en puissance des médicaments génériques.

Chez UBS, les analystes rappellent plusieurs rumeurs de rachat de Celesio par des groupes américains ont déjà circulé dans les médias récemment. Certes, le holding familial Franz Haniel & Cie, qui est le principal actionnaire de Celesio, a récemment exprimé son intention de diversifier ses actif. Mais UBS avait alors compris que son idée était plutôt de céder de nouveau des parts dans Metro, le distributeur généraliste, que dans Celesio.

Les analystes notent que l'intérêt éventuel de McKesson dans cette prise de contrôle serait d'accroître sa surface commerciale en termes médicaments génériques.

A ce stade, les incertitudes restent cependant nombreuses, estime UBS. L'une des interrogations porte sur l'opinion précédemment exprimée par Franz Haniel & Cie selon laquelle le cycle bénéficiaire de Celesio était actuellement à son point bas. En vendant maintenant, l'actionnaire se priverait dans ces conditions du redressement des comptes.

Quoi qu'il en soit, la concentration transnationale est bel et bien de mise dans le secteur, comme en témoigne la prise de participation de 45%, l'an dernier, du réseau de pharmacies américain Walgreen dans l'européen Alliance Boots.

De ce fait, UBS abandonne son conseil de 'vendre' l'action Celesio pour une position 'neutre' et relève son objectif de cours de 14 à 22 euros.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...