Bourse > Actualités > Avis des brokers > Anglo American : Société Générale passe à l'achat

Anglo American : Société Générale passe à l'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - Changeant radicalement son fusil d'épaule, Société Générale (SG) se veut 'contrarien' et passe directement de la vente à l'achat sur l'action du géant minier sud-africain Anglo American. L'action se traite non loin de ses plus bas niveaux en dix ans et ne semble pas, selon les analystes, tenir compte d'une probable reprise des cours des matières premières. L'objectif de cours à 12 mois passer de 1.300 à 1.385 pence.

A la Bourse de Londres, l'action Anglo American prend 1,4% à un peu plus de 1.100 pence. Elle perd toujours 32% de sa valeur en six mois et 52% sur cinq ans.

De nouveau, les valeurs minières, nombreuses à la Bourse de Londres, font figure de mal aimées. En effet, du minerai de fer au pétrole en passant par le cuivre et le charbon, les cours des produits de base sont bien mal orientés actuellement.

Mais selon SG, cette faiblesse des prix ne devrait pas durer : dès le second semestre de l'année 2015, une reprise des cours devrait se matérialiser. Ses déterminants : le différentiel entre les coûts effectifs de production et le prix de vente, et donc la réduction des capacités qui se profile.

En effet, les analystes calculent qu'aux cours actuels sur les marchés au comptant, de 30 à 50% des mines de fer sont en situation de cash-flow négatif 'et ne peuvent donc survivre longtemps'. D'ailleurs l'an dernier, quelque 100 millions de tonnes de capacité (soit environ 6% du total mondial) ont été retirées du marché, et 100 millions de tonnes de plus devraient suivre cette année. SG estime aussi que le décrochage du cuivre est de nature technique autant qu'excessif, et que le prix du charbon est survendu.

Or à sa valeur actuelle, l'action Anglo American, groupe d'origine sud-africaine sont le fer, le charbon, le cuivre et les métaux platinoïdes concentrent environ 70% de l'excédent brut d'exploitation, se traite non loin de ses plus bas niveaux en dix ans. De plus le titre “Anglo”, qui selon SG se paie 12,5 fois ses profits attendus cette année (1,33 dollar par action, - 23,1%) et 8,5 fois ceux de 2016 (1,95 dollar par action), ne semble factoriser aucune reprise des matières premières.

Or selon SG, les profits devraient toucher le fond en 2015 avant de rebondir de 47% en 2016. De plus, le titre profitera plus que ses pairs du renforcement du dollar : chaque hausse du dollar de 10% dope les bénéfices d'Anglo American de 30%, calculent les spécialistes, soit trois fois la moyenne sectorielle.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...