Bourse > Accor > Accor : Bryan Garnier maintient son conseil d'achat
ACCORACCOR AC - FR0000120404AC - FR0000120404
37.285 € -1.36 % Temps réel Euronext Paris
37.790 €Ouverture : -1.34 %Perf Ouverture : 37.910 €+ Haut : 37.230 €+ Bas :
37.800 €Clôture veille : 1 075 920Volume : +0.38 %Capi échangé : 10 618 M€Capi. :

Accor : Bryan Garnier maintient son conseil d'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bryan, Garnier & Co. revient ce matin sur l'information de presse du Point.fr selon laquelle Sébastien Bazin, patron du fonds Colony Capital Europe, prendrait la direction du groupe hôtelier Accor après participé au débarquement du précédent PDG, Denis Hennequin. Le bureau d'études maintient son conseil d'achat sur la valeur ainsi que son estimation de juste valeur de 32 euros.

Ce matin en Bourse de Paris où l'indice CAC recule de 1,5%, l'action Accor prend la tendance à contrepied en gagnant 2,6% à 30 euros.

Ainsi donc, selon Le Point.fr, Accor devrait se doter aujourd'hui d'un nouveau PDG. Le site de l'hebdomadaire affirme qu'il s'agirait de Sébastien Bazin, qui dirige le fonds Colony Capital Europe. 'La décision n'attend que l'aval du conseil d'administration d'Accor qui se réunit mardi matin', écrit Le Point.

Bryan Garnier rappelle que Sébastien Bazin avait été nommé vice-président du groupe en mars dernier.

Actionnaire important d'Accor depuis 2005, Colony Capital Europe détient environ 11,2% des parts d'Accor et avec Eurazeo, les deux associés pointent à 21,4% des titres, et 30,1% des droits de vote. Ils pèsent donc lourd au tour de table.

'A ce jour, le problème de gouvernance du groupe semble résolu. Mais le nouveau patron doit encore démontrer sa capacité à maintenir, et peut-être à accélérer la stratégie d''asset light'', commente la note de recherche, c'est-à-dire grosso modo la cession des murs d'hôtels pour n'en conserver que l'exploitation en location.

Comme d'autres analystes, ceux de Bryan Garnier reconnaissent que le choix de Sébastien Bazin ne tombait pas sous le sens, le nom de l'actuel patron par intérim d'Accor, Yann Caillère, étant précédemment le plus souvent cité.

Cependant, 'soulignons que Sébastien Bazin est un expert financier qui dispose maintenant de la marge de manoeuvre nécessaire pour mettre en place ses orientations stratégiques ainsi qu'une politique favorable aux actionnaires', conclut Bryan Garnier.

Notons qu'Accor présentera ses comptes semestriels demain matin.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...