Bourse > Ab science > Ab science : Lance une treizième étude de phase 3 avec le masitinib
AB SCIENCEAB SCIENCE AB - FR0010557264AB - FR0010557264
12.280 € +0.82 % Temps réel Euronext Paris
12.350 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 12.500 €+ Haut : 12.230 €+ Bas :
12.180 €Clôture veille : 61 761Volume : +0.16 %Capi échangé : 467 M€Capi. :

Ab science : Lance une treizième étude de phase 3 avec le masitinib

AB SCIENCEAB SCIENCE

(Tradingsat.com) - "Au vu de résultats encourageants de survie en phase 2" d'étude clinique, AB Science a annoncé jeudi soir l'initiation d'une nouvelle étude de phase 3 avec son candidat médicament phare, le masitinib, dans le cancer de la prostate. L'étude visera à évaluer la tolérance et l'efficacité du produit en association avec le traitement de référence docetaxel (similaire au Taxotere de Sanofi), en première ligne de traitement du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant (mCRPC).

Elle recrutera 550 patients et permettra de mesurer la survie globale comme critère d'efficacité primaire.

"La décision de passer en phase 3 fait suite aux résultats encourageants d`une phase 2 exploratoire de 34 patients atteints d`un cancer de la prostate métastatique hormono-résistant en seconde ligne de traitement", explique AB Science.

Cette phase 2 a permis de tester la combinaison du masitinib avec docetaxel, dont le profil de tolérance est acceptable. La médiane de survie globale pour les patients recevant masitinib en combinaison avec docetaxel était de 18,4 mois, ce qui se compare favorablement à la méta-analyse de survie globale de 13,8 mois en seconde ligne de traitement pour les patients atteints de mCRPC avant l`arrivée récente de l'Enzalutamide (molécule en cours de développement).

Avec l'arrivée de l`Enzalutamide, la médiane de survie globale est de 14,4 mois.

"Docetaxel étant le traitement de référence en première ligne de traitement du mCRPC et la combinaison de masitinib et docetaxel ayant un profil de tolérance acceptable", AB Science explique que "l'étude de phase 3 a été conçue en première ligne de traitement".

Le groupe souligne que "ces données, bien que préliminaires, sont importantes car c'est la quatrième fois qu`une survie prolongée est observée dans les études cliniques avec le masitinib par rapport au traitement de référence".

La première fois a été dans le traitement du GIST (tumeur stromale gastrointestinale) résistant au traitement de référence imatinib (Gleevec) : le masitinib a permis d`augmenter la médiane de survie de 12 mois par rapport au sunitinib (traitement de seconde ligne). La deuxième fois a été dans le traitement du cancer du pancréas, en première ligne de traitement, sur deux sous-populations ayant un mauvais pronostic. La troisième fois a été dans le cancer colorectal métastatique avec la combinaison masitinib plus FOLFIRI (type de chimiothérapie), avec une médiane de survie de 14,5 mois.

Le Professeur Olivier Hermine, Président du comité scientifique d`AB Science souligne ainsi que "ces quatre données convergent pour montrer que l`action du masitinib est capable de générer un bénéfice de survie important dans ces cancers".

Le masitinib est actuellement à l`étude dans 13 indications phases de 3 (7 en oncologie, 3 dans les maladies inflammatoires et 3 dans les maladies neurodégénératives) et 9 indications de phase 2 en oncologie.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...